Mairie de Saint-Molf

Menu
Les pêcheries du Mès
Forum des associations 2019

Le patrimoine mendulphin

Les manoirs

De nombreux manoirs ont été construits dans la région. À Saint-Molf, certains ne sont plus que des appellations de lieux, à l’image de Kestravouille ou Ranzégat ; d’autres ont été transformés mais chacun a sa propre histoire :

  • Malabry, un ancien relais de chasse ;
  • Clin, construit sur des terres ayant appartenu à la famille de France ;
  • L’ancienne cure ou « Manoir de la Duchesse » : l’antique presbytère de Saint-Molf est l’un des plus anciens manoirs de la presqu’île de Guérande. Sa construction daterait du XVIe siècle. Il fut longtemps appelé « Manoir de la Duchesse » en raison de sa proximité avec les salines, dont la duchesse Jeanne de Bretagne était la propriétaire.
    La légende prétendait même que la duchesse y aurait couché. Primitivement construit sur le schéma des manoirs bretons, il était constitué d’une enceinte quadrangulaire et l’on y accédait par un portail latéral flanqué de deux lions, bien érodés par le temps, aujourd’hui.
    Il servait de résidence à la famille Deno, de Guérande, dont les armoiries figurent encore sur un linteau extérieur.
    Il fut ensuite donné à une communauté de religieuses Minimes qui, à leur tour, l’offrirent au curé de Saint-Molf après l’incendie de la cure du bourg, vers le milieu du XVIe siècle.
    De 1550 à 1956, vingt-trois curés s’y succédèrent, dont certains ont laissé des traces dans l’histoire locale comme le plus illustre, Léon Biré, curé de Saint-Molf entre 1834 et 1870. Malheureusement, les revenus des curés ne permettaient pas d’entretenir ces bâtiments même si, tout au long de son sacerdoce, le curé Léon Biré prit à sa charge sa restauration.
    Il ne reste à l’heure actuelle que deux bâtiments en équerre. En 1956, le curé Diot refusa d’y coucher, « même une seule nuit », du fait de sa vétusté. Il demanda à l’Évêché de vendre le manoir, désormais propriété privée et qui ne se visite pas ;
  • Le Bois de la Cour, construit dans un lieu-dit d’origine très ancienne ;
  • Quifistre, siège de l’une des plus anciennes seigneuries de la presqu’île guérandaise ;
  • Kerguénec, édifié par la famille Le Chauff.
Ils sont tous devenus des propriétés privées et ne se visitent pas. Certains ouvrent leurs jardins occasionnellement, lors des Journées européennes du patrimoine.

Par ailleurs, sur le territoire de la commune de Saint-Molf, existe un bâtiment appelé La nouvelle cure, propriété de l’association diocésaine « La Providence ». Il ne s’agit pas d’un manoir mais il a, lui aussi, son histoire.
Après la vente de l’ancienne cure, en 1957, la somme d’argent recueillie permit d’envisager une nouvelle cure. Une « bonne paroissienne » fit don d’un terrain et d’un bâtiment dans le bourg (rue de la cure), l’association achetant alors la partie attenante. La transformation du bâtiment put commencer.
Les travaux de gros œuvre furent réalisés par une entreprise guérandaise mais, ensuite, curé et paroissiens retroussèrent leurs manches pour achever le bâtiment. Le curé Diot prit possession de la nouvelle cure le 27 avril 1958.

- Sources :

  • Ouvrage Saint-Molf… au fil du temps, disponible à l’Office de tourisme de Saint-Molf ;
  • Yves Bertho.

Saint-Molf en images

Les autres acteurs du territoire

Cap Atlantique Parc naturel de Brière Transport régional Département Loire-Atlantique Région des Pays de la Loire La Poste